vendredi 12 janvier 2018

Novembre - décembre 2017 - Perth - Adelaide

Compilation des messages facebook.


J0, 5/11, Perth, 19 km (à vélo, plus les 18 heures de vol)
Voyage long mais sans problème. Pour vérifier que mon vélo ne rapporte pas des trucs mal vus ici, c'est un chien qui vient renifler le carton à vélo à la douane. Le vélo va bien.

Avant

Après

J1, 6/11, Perth
Courses : carte Sim, recharges de gaz, ravitaillement, piles. Après ça, tour autour du fleuve. Grosse ville tranquille, des pistes cyclables partout. Et chaud, 32 degrés.


J2, mardi 7/11, Perth-Clackline, 84 km
Très chaud (36°, ça devrait s'arranger) et pas mal de dénivelé (800 mètres). Ajouter au poids du vélo chargé, ça n'a pas été une journée facile. Premiers kangourous, malheureusement pas en très bon état.


J3, mercredi 8/11, Clackline-Cunderdinn, 80 km (164 km)
Un peu moins chaud, beaucoup plus plat ( mètres de dénivelé). Démarré à 7h, j'arrive à 14h. Caravan park un peu sommaire mais douches nickel, ça a du bon l'Australie.



J4, jeudi 9/11, Cunderdin-Merredin, 111 km (275 km)
Un peu moins chaud, de plus en plus plat, beaucoup de champs de blé (en fait, je realise que je suis dans la "wheatbelt"). Au camping park, le sol est dur comme du béton. Heureusement que les trois dames qui sont arrivées en même temps que moi (dont une en Harley) me prêtent un marteau.



J5, vendredi 10/11, Merredin-Southern Cross, 111 km, (386 km)
Moins de champs de blé mais plus de sous-bois de chaque côté de la route. La dame en Harley me fait un grand signe quand elle me dépasse. Moins d'accotements, du coup je roule sur la chaussée en surveillant les camions dans le rétro.


J6, samedi 11/11, Southern Cross-Boondi Rock, 110 km (496 km)
Je pars avec 8 litres d'eau pour 150 km sans ravitaillement. Quelque part sur la route, un gars s'arrête pour me demander si j'ai de l'eau.


J7, dimanche 12/11, Boondi Rock-Coolgardie, 86 km (582 km)
Départ à 4:30 pour éviter la chaleur. Arrivé à Coolgardie, grosses bourrasques de vent, un peu de pluie et chute de la température. 20°, à peu près 15° de moins qu'hier à la même heure.


Spécial Franboise, il y a aussi de la moze en Australie.



J8, lundi 13/11, Coolgardie-Widgiemooltha, 80 km (662 km)
Vu des émeus, un adulte et cinq petits, mais pas eu le temps de faire des photos. Widgiemoltha, c'est juste une station avec bar et caravan park. L'après-midi, impossible de rester dans la tente, il fait trop chaud, et impossible de se poser dans l'herbe, il y a des fourmis partout.


J9, mardi 14/11, Widgiemooltha-Norseman, 91 km (753 km)
Départ à 4:40 pour éviter la chaleur. Tu parles ! Il fait 13°, crachin pendant 40 km, et la température ne dépasse pas 18° jusqu'à mon arrivée.


J10, mercredi 15/11, Norseman
Journée de repos et de ballade. Il y a une colline à côté d'où on peut voir à 50 km (selon les panneaux d'explication). La photo est prise dans la direction où je vais.


Courbe de dénivelé de Perth à Norseman. On voit bien pourquoi le premier jour n'a pas été facile.

J11, jeudi 16/11, Norseman-Fraser Range Station, 105 km (858 km)
Toute la journée comme sur la photo. Départ en fanfare, arrivée moins glorieuse à cause du vent.


J12, vendredi 17/11, Fraser Range Station - Balladonia
En vrac. Départ 4h30, arrivée 11h. Vent favorable. Trois kangourous au lever du jour, un émeu qui traverse la route, un gros lézard qui attend le prochain road train. 38° dans l'après midi. Un morceau de Skylab dans le musée de la roadhouse. Pas d'eau potable autrement qu'en bouteille, 5 dollars (3,20 euros) pour un litre et demi. Demain je pars avec presque dix litres pour la plus longue ligne droite d'Australie. Je suis dans Nullarbor depuis hier.



J13, samedi 18/11, Balladonia - mi chemin Caiguna, 90 km (1039 km)
Au moment de plier la tente ce matin, pluie. Je rentre dedans et j'attends que ça se passe. En arrivant, je commence à monter la tente, orage, qui dure juste le temps de monter la tente. Et en fin d'après midi, gros coup de vent et pluie. A part ça, c'est tout droit. Photo imposée.

Sur les routes, il y a tous les dix kilomètres un panneau avec les initiales de la prochaine ville et le nombre de kilomètres restants. Ici, Caiguna, 120 km, mais celui-ci semble avoir une signification supplémentaire.


J14, dimanche 19/11, mi chemin Caiguna - Caiguna, 92 km (1131 km) 
Journée toute droite, température modérée (26°), pas de pluie (sauf au lever du jour), vent de côté ou favorable, tout va bien. J'ai croisé deux filles à vélo qui faisaient la même route que moi mais dans l'autre sens. Et je me suis fait piquer par quelque chose comme une guêpe, juste sous le nez.


Caiguna roadhouse


J15, lundi 20/11, Caiguna - Cocklebiddy, 64 km (1195 km)
Conditions idéales, pas de vent, température modérée, peu de circulation, sauf pour les deux derniers kilomètres où le vent essaye de me ramener à mon point de départ. A l'arrivée, je rencontre un jeune français à vélo. Il a fait des études à Melbourne et va jusqu'à Perth avant de rentrer. Il fait 120 kilomètres en moyenne mais a souvent eu du vent favorable. Inquiétant pour moi qui va dans l'autre sens. J'ai la lèvre gonflée à cause de la bestiole qui m'a piqué hier matin. Ça me donne un petit côté canard, alors pour les selfies, faut attendre un peu.


Depuis deux jours, je n'avais plus de compteur. Premier diagnostic, fil coupé quelque part quand il s'est coincé dans le frein, mais impossible de trouver où. Après quelques essais en sonnant le fil avec ma frontale, je suis à peu près sûr que le fil est coupé. Je demande à la station et quelqu'un me trouve un morceau de câble téléphone. Après épissures et protection avec du sparadrap, ça marche ! Trop content. Pas vital mais bien pratique d'avoir la vitesse et la distance.


J16, mardi 21/11, Cocklebiddy - Madura, 91 km (1286 km)
Vent sympa, température OK, route presque plate. A l'arrivée sur Madura, grosse descente et beau point de vue sur la plaine où va continuer la route.


J17, mercredi 22/11, Madura - Mundabrilla, 115 km (1401 km)
Vent favorable heureusement, 22°, paysage interminable, parfait. Végétation de plus en plus clairsemée. Épisode inattendu, en m'approchant d'un van à l'arrêt sur le bas côté. Je me demande pourquoi il y a quelqu'un allongé à côté de la voiture et je finis par comprendre qu'il est en train de me photographier. C'est un photographe italien en ballade dans le coin. Je repars, il me dépasse et je le retrouve quelques kilomètres plus loin en train de refaire des photos parce que la lumière n'était pas bonne ... Je lui ai quand même demandé de m'envoyer une photo. Toujours pas de selfie mais peut être une photo sur le vélo !


J18, jeudi 23/11, Mundrabilla - Border Village, 77 km (1478 km)
Comment dire, temps de novembre, 17°, bruine et petites averses pendant tout le trajet. A Eucla (12 km avant Border Village), on peut apercevoir la mer, mais vu les conditions et les quelques kilomètres pour y aller, je n'ai pas fait le détour.


Les australiens appellent ça les "big things". A Eucla, c'est une baleine, à Border Village, c'est un kangourou.



J19-J20, vendredi 24/11-samedi 25/11, Border Village - Nullarbor Village, 182 km (1660 km)
Météo meilleure mais vent nettement moins sympa. Je traverse la partie qui a donné son nom à toute la région, il n'y a effectivement pas d'arbre. La mer n'est pas loin et il y a quelques points de vue aménagés sur les falaises, impressionnant. Dormi dans le bush, croisé un dingo.


J21, dimanche 26/11, Nullarbor Village - Yalata, 91 km (1751 km)
Après une vingtaine de kilomètres, fin de la plaine toute plate toute vide. Retour des arbres et la route commence à onduler. La roadhouse et le caravan park de Yalata sont fermés mais il y a de l'eau de pluie, du réseau, et du courant dans les bornes.


J22, lundi 27/11, Yalata - Nundroo, 55 km (1806 km)
10 km/h face au vent en arrivant à Nundroo. Conversation au bord de la route avec une dame, Darryl et son petit chien Espérance, qui fait remonter ses origines métisses aborigènes et allemandes à la cinquième génération. Elle est en panne d'essence et attend qu'on vienne la dépanner. Elle me double plus tard avec des grands coups de klaxon.




J23, mardi 28/11, Nundroo - Penong - Ceduna, 151 km (1957 km)
Réveil plus tard que prévu. En fait, le vent va à peu près dans la bonne direction et j'arrive assez vite à Penong. Je décide de profiter du vent et malgré la chaleur, 37° prévu, j'enchaine vers Ceduna. Le paysage est redevenu agricole mais on a l'impression que les champs et les moutons ont tout rasé. Fin de la traversée de Nullarbor.


En vrac sur la route : c'est déjà Noël, l'arbre à casseroles, les moutons ont chaud aussi.




Croisé Patrick à 20 km de Ceduna. Depuis un an sur les routes, il transporte toutes ses possessions. Il travaille pour Deliveroo et fait des livraisons dans les grandes villes avec son vélo.


J24, mercredi 29/11, Ceduna
Journée de repos. Plage (Ceduna est une petite ville au bord de la mer) et ballade le long de la côte.


J25, jeudi 30/11, Ceduna - Wirrulla, 92 km (2049 km)
Beaucoup de vent de travers. La pluie arrive quand la tente est montée. Wirrulla, c'est un general store, un motel, deux silos et un caravan park sommaire au milieu.



J26, vendredi 1/12, Wirrulla - Poochera - Minnipa - Wudinna, 117 km (2166 km)
Vent de trois quart et vitesse déprimante jusqu'à Poochera. Mieux après. Toujours des champs. Ça ressemble à la Beauce avec des eucalyptus.




J27, samedi 2/12, Wudinna - Kimba, 101 km (2267 km)
Temps toujours frais (19°-21°), bien pour le vélo mais un peu juste pour la nuit. Paysage plus ondulé et moins monotone. Passé autant de temps sur le vélo qu'hier pour 15 km de moins. Vu des bandes d'émeus mais farouches et trop loin pour les photos.




J28, dimanche 3/12, Kimba - Iron Knob, 88 km (2355 km)
Vent favorable ! Iron Knob est une toute petite ville au pied d'une énorme mine de fer et au bord d'une immense plaine vide. Je trouve le bar. Rien à manger, mais au bout d'un moment une dame vient avec des boites de rouleaux et de tartelettes à la viande surgelés et me demande si ça me tente. Elle me le prépare et ne me fait pas payer.




J29, lundi 4/12, Iron Knob - Port Augusta, 69 km (2424 km)
Départ 8h30, arrivée 14h. En milieu de matinée, la température tombe de 17° à 14° et il y a une petite pluie pendant une demi heure. La température remonte ensuite et il finit par faire bon.


J30, mardi 5/12, Port Augusta - Port Pirie, 94 km (2518 km)
Vent du sud et route tout droit vers le sud. En fait, ça se passe bien. Plus de circulation, mais l'accotement est assez large pour ne pas être trop bousculé par les camions qui me dépassent.



J31, mercredi 6/12, Port Pirie - Snowtown, 78 km (2596 km)
Vent bien dans l'axe.



J32, jeudi 7/12, Snowtown - Port Wakefield, 52 km (2648 km)
Pluie de 7h à midi. Je prends le temps de faire sécher la tente sous l'auvent du club de tennis à côté. Finalement départ à 13h30. Rencontré un finlandais à vélo qui va vers Darwin.




J33, vendredi 8/12, Port Wakefield - Adélaïde, 101 km (2752 km)
Quatre voies avec accotement, ça va, puis quatre voies sans accotement, pas sympa. je fais quelque kilomètres sur une route parallèle et au retour sur la highway, un panneau dit interdit aux vélos. Je me renseigne à un stand de fruits au bord de la route. Le gars me dit qu'il voit passer des vélos tous les jours, me traite de crazy quand je lui dis que je viens de Perth et m'offre un sac plein de cerises. Je passe la partie interdite et peu après l'accotement se transforme officiellement en piste cyclable. Traversée d'Adélaïde dans le trafic et arrivée au backpacker. Perth - Adélaïde, c'est fait !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire